Sur la route des bonnes données!

Au Canada, on entend souvent de la bouche des courtiers d’assurance qu’ils « connaissent leurs clients », qu’ils savent que leurs employés font des ventes et qu’on leur parle constamment des clients perdus et de la concurrence.

En fait, ils ne savent tout simplement pas ce qui se passe… parce qu’ils fondent souvent leurs décisions stratégiques sur des témoignages anecdotiques (untel ou unetelle a dit que, je pense que, peut-être que) plutôt que sur des faits réels. Comme on dit souvent : « En l’absence de faits, tout n’est qu’hypothèse ».

Alors, comment passe-t-on de l’anecdote au fait?

En se servant des données!

Assez simple… pourvu que les données soient fiables…

Les prochains articles du blogue aborderont les questions suivantes :

  1. De quels indicateurs de performances clés (IPC) ai-je besoin, parmi toutes les données que je peux recueillir (rétention, production, taux de ventes, prime moyenne par avenant, etc.)? En quoi sont-ils liés à mes objectifs généraux?
  2. D’où proviennent les données qui peuvent m’être utiles? De mon système de gestion de courtage? De mes assureurs? De mon logiciel de soumission? Des sondages? De mon système téléphonique? ELLES PROVIENNENT DE PARTOUT!!!!
  3. À quoi ça sert, si ça sert à quelque chose? Souvenez-vous que même si l’information est « tordue », elle peut vous renseigner sur CE QUI est tordu!
  4. Quelle est la différence entre disposer d’indicateurs avancés et disposer d’indicateurs retardés?
  5. Comment dois-je m’y prendre pour faire le ménage dans mes données ?
  6. Où, quand et comment dois-je commencer? Et QUI va le faire?
  7. Que dois-je faire, une fois que le ménage de mes données est fait? Vous pouvez faire un tas de choses!

Alors attachez-vous! C’est le temps de prendre la route… des bonnes données!

 

 

Efficacité

Les nouvelles méthodes de travail vous font grandir.

En savoir plus

Stratégie

Planifiez votre travail et travaillez votre plan.

En savoir plus